amusoire


amusoire

⇒AMUSOIRE, subst. fém.
Rare et fam. Moyen de divertir ou de se divertir par de petits amusements. Synon. amusette, plaisanterie :
Je ne suis pas homme à insister si une femme se défend; une de perdue, cent de retrouvées; tout cela est interchangeable. J'aime sentir que je ne l'aime pas davantage, et qu'ainsi je reste libre : je prends de cette amusoire ce que je veux.
H. DE MONTHERLANT, Les Jeunes filles, 1936, p. 1035.
Rem. Ac. Compl. 1842 atteste le sens de « jouet » (cf. ex. de MONTAIGNE cité ds étymol.).
Prononc. ET ORTH. — Dernière transcription ds DG : -mu-. Lar. 19e écrit : ,,amusoire s.f. ou amusoir s.m.`` (cf. aussi GATTEL 1841 : ,,amusoir ou mieux amusoire`` et Nouv. Lar. ill.). Le mot est fam. et peu usité (cf. ROB.).
Étymol. ET HIST. — 1. 1580 « leurre, moyen de tromper » (MONTAIGNE, Essais, III, 9 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, 1888, p. 167b : Ce sont — quelques chetives reformations — amusoires de quoy on paist un peuple mal-mené), attest. isolée; 2. 1580 « divertissement » (MONTAIGNE, Essais, III, 5, ibid., p. 167a : Je ne puis moins en faveur de cette chestifve condition où mon âge me poulse que de luy fournir de jouets et d'amusoires comme à l'enfance).
1 dér. de amuser étymol. 1; 2 dér. de amuser étymol. 3; suff. -oire.
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.
BBG. — BÉL. 1957. — BOISS.8 (s.v. amusoir). — LAV. Diffic. 1846. — LE ROUX 1752.

amusoire [amyzwaʀ] n. f.
ÉTYM. 1580, aussi « leurre »; de amuser.
Fam., vx. Moyen d'amuser, de distraire. || Cela n'est pas sérieux, ce n'est qu'une amusoire. Amusette (1.), plaisanterie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amusoire — AMUSOIRE, s. f. se dit familièrement d Un moyen d amuser, dans le sens de Distraire. Cela n est pas sérieux; ce n est qu une amusoire. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amusoire — Amusoire. s. f. Amusette. Voilà une plaisante amusoire. Il est familier & un peu bas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amusoire — (a mu zoi r ) s. f. Moyen d amuser, de distraire. Cela n est pas sérieux ; ce n est qu une amusoire.    Très peu usité. ÉTYMOLOGIE    Amuser. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    AMUSOIRE. Ajoutez : HIST. XVIe s. •   Je vous ferai voir une Sicile jouet… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMUSOIRE — s. f. Moyen d amuser, dans le sens de Distraire. Cela n est pas sérieux, ce n est qu une amusoire. Il est familier et très peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMUSOIRE — n. f. Moyen d’amuser, de distraire. Cela n’est pas sérieux, ce n’est qu’une amusoire. Il est familier et très peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amuser — [ amyze ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de muser I ♦ 1 ♦ Vx Occuper en faisant perdre le temps. ♢ Tromper en donnant de faux espoirs. « Les promesses trompeuses dont le faux prophète [...] amusait le peuple » (Bossuet). ♢ Mod. Détourner l… …   Encyclopédie Universelle

  • amusette — [ amyzɛt ] n. f. • 1653; de amuser 1 ♦ Vieilli Distraction sans importance, passe temps qu on ne prend pas au sérieux. 2 ♦ Région. (Belgique) Fam. Personne frivole. ● amusette nom féminin Familier. Distraction sans portée ; bagatelle : Cette… …   Encyclopédie Universelle

  • bagatelle — [ bagatɛl ] n. f. • 1547; it. bagatella « tour de bateleur »; du lat. baca « baie » 1 ♦ Vx Objet de peu de valeur et de peu d utilité. ⇒ bibelot. « de la croisée, deux étagères montrent leurs mille bagatelles précieuses » (Balzac). ♢ Mod. Somme d …   Encyclopédie Universelle

  • plaisanterie — [ plɛzɑ̃tri ] n. f. • 1538; plesanterie h. 1279; de plaisant 1 ♦ Propos destinés à faire rire, à s amuser. ⇒ blague, boutade, calembredaine, facétie, galéjade. Plaisanterie fine, piquante, légère. ⇒ badinage. Plaisanterie lourde, de mauvais goût …   Encyclopédie Universelle

  • ricochet — (ri ko chè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l s se lie : des ri ko chè z effrayants ; ricochets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m. 1°   C est la chanson du ricochet, c est toujours le même discours.    Locution qui vieillit et dont le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.